Parlons paiements Des idées pour rester à l’avant-garde

6 lecture min

Nos experts anticipent 5 tendances en matière de paiements pour 2020

mardi, janvier 07, 2020

De grandes tendances dans l’industrie des paiements caractériseront le marché en 2020.

Nous nous sommes entretenus avec cinq dirigeants et experts de l’industrie pour connaître les principales tendances à surveiller en 2020.

Konrad Chan

La tendance: Les portefeuilles numériques maintiendront leur essor fulgurant dans le monde

L’expert: Konrad Chan, président, Asie-Pacifique chez Global Payments

Les portefeuilles numériques poursuivront leur essor en 2020. Nous avons constaté cette tendance en Chine, avec Alipay, qui a prospéré par le biais du marché en ligne, Alibaba, et WeChat Pay, qui permet de faire des achats dans les réseaux sociaux. Chacun compte environ 1 milliard d’utilisateurs.

En Indonésie, Gojek a fait ses débuts, en 2010, comme service de messagerie et de commande de taxi à deux roues. Aujourd’hui, son application est vastement répandue dans cinq pays asiatiques, et offre plus de 20 services. On trouve également WhatsApp Pay, en phase d’essai en Inde, qui a déjà atteint des niveaux impressionnants de pénétration. Puis, le portefeuille numérique PayMe, de HSBC, se taille une place importante dans le marché hongkongais actuellement.

« Cette tendance a pris un nouvel élan avec la sortie de Facebook Pay en novembre 2019 », affirme Chan. Facebook Pay s’inspire de ce qui se passe en Asie, où l’infrastructure de paiement se constitue essentiellement d’un téléphone intelligent et d’un code 2D. »

« Dans cette nouvelle réalité, les fournisseurs de services de paiement tireront leur épingle du jeu en offrant aux clients divers moyens de traiter les portefeuilles numériques, dont la quantité augmente mondialement », dit Chan. « Ils pourront également utiliser l’intelligence artificielle (IA) pour détecter les transactions frauduleuses et protéger les marchands. »


Chris Davies

La tendance: Des services financiers groupés, dans la foulée de la réglementation

L’expert: Chris Davies, président, Europe chez Global Payments

En plus de l’explosion généralisée de nouveaux formats et de méthodes de paiement, Davies croit que de plus en plus de services seront groupés en 2020. Les banques et fournisseurs de services de paiement devant se conformer à la 2e directive européenne sur les services de paiement (DSP2), les prestataires de services d’information sur les comptes (PSIC) pourront proposer des services financiers à la manière de Netflix ou Spotify. Curve, par exemple, est une jeune entreprise londonienne qui a sorti, au Royaume-Uni, une application pouvant regrouper plusieurs cartes bancaires. Grâce à ce type d’application, les utilisateurs peuvent passer d’une carte à l’autre très facilement et consulter les données bancaires rassemblées, échangées par le biais d’API.

« Dans la foulée de la DSP2, nous verrons apparaître des portefeuilles et solutions de paiement jumelés de façon transparente, ce qui accroîtra leur valeur aux yeux des clients. Sans être un changement radical, cette évolution se fera de façon continue », déclare Davies.


Frank Young

La tendance: Les paiements incorporés connaîtront une accélération

L’expert: Frank T. Young, président, Solutions logicielles – marchés verticaux chez Global Payments

Pour les marchands et clients, les paiements ne sont plus un service autonome, mais plutôt un élément profondément ancré dans le processus d’achat, qu’ils paient en ligne ou en magasin. Selon Young, « l’incorporation des paiements » est le prolongement logique de « l’intégration des paiements », qui continuera de s’implanter en 2020.

Les paiements incorporés représentent la nouvelle vague de technologies, qui mélangent les fonctionnalités de paiement aux logiciels dont se servent les entreprises pour réaliser l’expérience client, de l’intention d’achat jusqu’au service après-vente. La possibilité de fournir une telle expérience en toute transparence n’appartenait auparavant qu’aux grandes entreprises des marchés développés aux budgets de TI considérables. Cette possibilité s’offre maintenant aux petites et moyennes entreprises du monde entier.

Young affirme que, dans le marché hautement concurrentiel actuel, la plupart des marchands ne recherchent plus de solutions ponctuelles, qui ne font que traiter les transactions. Ils optent pour des solutions leur permettant d’établir des relations loyales et durables avec leur clientèle cible, qui couvre le cycle de vie entier de l’interaction : avant, pendant et après l’achat. Cela requiert des solutions qui incorporent les paiements dans les logiciels de gestion des affaires utilisés par les marchands. Au cours de la prochaine année, les entreprises rechercheront et emploieront des solutions en lien avec leur marché vertical. Bien plus que des caisses enregistreuses, ces solutions serviront à gérer tous les aspects de leurs affaires, notamment le marketing, les opérations, la chaîne logistique, l'entretien et le soutien.

La transaction de paiement doit être transparente, commode, sûre et fiable. En 2020, cependant, ces caractéristiques constitueront le principal enjeu. Young dit que « la réelle valeur, pour les marchands et leurs clients, ne se limitera pas qu’au simple traitement des paiements. Comment le client vous a-t-il trouvé, comment a-t-il découvert ce qu’il devait acheter, et, après l’achat, comment servir ce client? » En 2020, les marchands feront tous les efforts pour s’associer à des partenaires qui fourniront la transaction de paiement, mais qui iront au-delà, et les aideront à répondre à ces questions, afin de se démarquer de la concurrence plus efficacement et d’accroître leur chiffre d’affaires.


Stacy Hughes

La tendance:  L’industrie rehaussera les normes de conformité des fournisseurs en matière de sécurité

L’experte: Stacy Hughes, vice-présidente directrice, TI, risque, gouvernance et conformité chez Global Payments

Hughes prédit qu’étant donné l’incorporation massive d’applications et de solutions d’affaires dans les technologies de paiement, les entreprises devront faire preuve de vigilance quant aux mesures de sécurité des fournisseurs de logiciels.

« Le cadre de sécurité logicielle (Software Security Framework), un nouvel ensemble de normes émises par le conseil sur les normes de sécurité de l’industrie des cartes de paiement (PCI) en 2019, permettra aux marchands d’évaluer le degré de sophistication des mesures de sécurité des fournisseurs de logiciels », déclare Hughes. « Tous les membres de l’industrie travailleront ensemble pour protéger nos clients et valider les couches de sécurité, au fil de l’évolution technologique. »

Le contenu du cadre de sécurité logicielle sortira au début de 2020.


Kelley Knutson

La tendance: Des écosystèmes fondés sur la valeur et financiers cloisonnés

L’expert: Kelley Knutson, VP directeur et président de Netspend

Selon Knutson, les gens continueront de placer leur argent dans des écosystèmes de marques cloisonnés, plutôt qu’auprès des banques, afin de pouvoir accéder à de nouveaux produits, à de meilleurs services, à des solutions axées sur la valeur, à des programmes de fidélisation, à des rabais et à une expérience utilisateur plus complète.

Cette tendance émerge des transactions de faible valeur proposées par des services comme Starbucks et iTunes. Maintenant, c’est Amazon qui attire les clients au sein d’un plus vaste écosystème, en offrant la livraison gratuite, la vidéo en continu et même des rabais chez Whole Foods aux membres Prime. Récemment, Apple a créé son propre écosystème financier avec la carte Apple Card, qui offre 1 % de remise en espèces sur les achats et un rabais de 3 % sur un ensemble limité de produits de base.

Knutson affirme qu’un vaste éventail d’écosystèmes de marques cloisonnés du même genre suivront. Ils seront constitués principalement d’un compte virtuel incorporé dans l’écosystème, qui deviendra sans doute le noyau, vecteur et répertoire central des données de transactions et des habitudes de paiement, ainsi qu’une riche source de renseignements sur les clients.

« Il est essentiel que ces écosystèmes offrent une expérience client complète et sans failles. Les fournisseurs de services de paiement doivent faire en sorte que ces écosystèmes puissent authentifier et approuver les clients rapidement et facilement », dit Knutson. « Les données dont disposent certains partenaires peuvent déjà servir à préautoriser et à préapprouver les clients, les faisant bénéficier d’un processus d’identification simplifié. »

Regard vers la nouvelle décennie

En 2020, ces tendances auront une incidence sur les paiements du monde entier. On peut s’attendre à plus de dispositifs et de types de paiements, à des solutions intégrées, au besoin d’une expérience agréable, ainsi qu’à de nouvelles règles visant à accroître les mesures de sécurité. Il est important pour les marchands et les entreprises de se tenir au courant, et de travailler avec un partenaire fiable et visionnaire.