Parlons paiements Des idées pour rester à l’avant-garde

5 lecture min

Guide pratique pour accepter les portefeuilles numériques

jeudi, janvier 16, 2020

En ce qui a trait aux portefeuilles numériques, les spéculations foisonnent quant à la venue du fameux moment décisif, où les solutions telles que Google Pay et Apple Pay seront omniprésentes.

Plusieurs facteurs semblent indiquer que c’est en 2020 que les portefeuilles numériques seront monnaie courante. Déjà, 60 % des utilisateurs américains comptent au moins trois applications de paiement ou de récompense sur leur téléphone, tandis que 15 % en ont huit ou plus, selon un recent sondage Ibotta. Cette étude a également permis de constater que la majorité des consommateurs troqueraient leur carte de plastique pour un portefeuille mobile,s’il s’accompagnait d’économies ou de récompenses. Avec la nouvelle Apple Card qui, à l’aide d’incitatifs en argent, pousse les détenteurs à choisir la mobilité plutôt que le plastique, nous assistons à l’émergence d’un nouveau genre de carte axée sur les portefeuilles numériques.

Au Royaume-Uni, on s’attend à une croissance semblable des portefeuilles numériques. Nick Corrigan, directeur général et président de Global Payments Royaume-Uni et Irlande, l’explique dans son article intitulé « Nouvelle décennie, nouveaux paiements (numériques) : ce que doivent savoir les PME

Plusieurs études récentes révèlent une méconnaissance du fonctionnement de ces portefeuilles. De plus,les consommateurs hésitent à les adopter pour des raisons de sécurité.

Pour remédier à cela, nous vous expliquons plus bas comment fonctionnent les portefeuilles numériques et ce que les entreprises de toutes tailles peuvent faire pour les accepter.

Portefeuilles numériques 101

Bien sûr, la capacité de payer en une seule touche à la caisse semble banale, mais les portefeuilles numériques sont le fruit de plusieurs technologies qui s’activent en arrière-scène. La bonne nouvelle? Les marchands ne nécessitent aucune connaissance technologique.

Voici un bref résumé :

NFC: Near-field communication ou la communication en champ proche, est la technologie qui rend possible les transactions de paiement sans contact. Les clients peuvent utiliser un portefeuille numérique pour payer leurs achats en plaçant leur appareil devant le terminal NFC à la caisse. Au besoin, les clients entrent un code ou apposent leur doigt pour approuver la transaction. Le récepteur NFC du terminal lit le signal de l’appareil. L’élément de sécurisation (SE), une puce dans le terminal qui contient des données personnelles et financières, authentifie la transaction, qui est ensuite autorisée par le fournisseur de service de traitement.

Chiffrement : Le logiciel du portefeuille numérique chiffre, ou en code, les renseignements personnels de l’utilisateur ainsi que les données de transaction. Cela signifie qu’il transforme les données personnelles et transactionnelles en codes qui ne peuvent être déchiffrés qu’au moyen d’une clé spéciale. Cette technologie n’est pas exclusive aux paiements — bon nombre d’appareils informatiques, comme les ordinateurs, les tablettes et les téléphones intelligents, utilisent le chiffrement pour protéger les données. Il en va de même pour les portefeuilles numériques, où les données de cartes de crédit et les renseignements bancaires sont encodés, afin d’assurer leur sécurité.

Création de jetons : Les portefeuilles numériques, comme Google Pay, Samsung Pay ou Apple Pay, utilisent la création de jetons pour protéger les données de carte des clients. En effet, les données personnelles, telles que le numéro de carte, la date d’expiration ou les renseignements de compte chèques, prennent la forme d’un « jeton » à usage unique,qui sert au traitement de la transaction. Les données sont ainsi protégées des fraudeurs, puisque le code expire après son utilisation.

Plutôt que de nécessiter la creation d’un nouveau système ou processus commercial, les portefeuilles numériques tirent profit de l’infrastructure numérique déjà en place. Ce qui signifie que les mêmes réseaux et fournisseurs sont de la partie, pour une fiabilité accrueet la possibilité de vendre davantage, rapidement.

Comment accepter les portefeuilles numériques?

Nous simplifions le traitement des portefeuilles numériques pour vous.Nos outils aident les développeurs à activer facilement les services, et notre équipe de soutien peut répondre à toutes vos questions.

Les commerces en ligne doivent d’abord choisir les portefeuilles numériques qu’ils désirent accepter. Nous pouvons ensuite les aider à s’inscrire auprès de fournisseurs de traitement des paiements numériques. Une fois ces options ajoutées au processus de paiement, les clients peuvent les utiliser comme bon leur semble.

Les résultats sont éloquents : les entreprises qui adoptent les portefeuilles numériques réalisent d’abord une hausse marquée en volumes de traitement de ces portefeuilles et dépassent de manière proportionnelle leurs volumes de traitement de cartes d’un mois à l’autre.

Pour les entreprises traditionnelles, le traitement est très simple dans la plupart des régions, du moment que les terminaux acceptent les transactions sans contact (comme les terminaux Global Payments). Aucune compétence n’est requise pour accepter les portefeuilles numériques au moyen d’un point de vente. Lorsque les consommateurs utiliseront leur portefeuille numérique aussi habilement que leur téléphone intelligent, les détaillants pourront adopter la technologie NFC pour répondre à leurs attentes. Heureusement, les terminaux NFC peuvent également traiter lestransactions EMVMD, ce qui simplifiera la transition.

Et peu importe l’industrie ‒ transport aérien, loisirs, services alimentaires ‒ nous avons constaté que les marchands qui acceptent les portefeuilles numériques dans un contexte de commerce en ligne bénéficient constamment d’avantages significatifs, dont une sécurité accrue et une expérience client familière, agréable et transparente.

Les résultats

Les résultats sont éloquents : les entreprises qui adoptent les portefeuilles numériques réalisent d’abord une hausse marquée en volumes de traitement de ces portefeuilles et dépassent de manière proportionnelle leurs volumes de traitement de cartes d’un mois à l’autre. Sur l’ensemble de nos marchands qui emploient ce service, les trois en tête de liste ont connu une hausse du pourcentage de leur volume de traitement des portefeuilles de 100 % à 350 % sur une période de six mois. Les chiffres sont clairs : les consommateurs utilisent leurs portefeuilles numériques de plus en plus, tant en ligne qu’en personne.